SILENCE

Silence assourdissant, installé comme l’état normal d’une sécheresse qui ne pleure sur ses terres….

Silence, Laurence Piaget-Dubuis, Glacier du Rhône, prise de vue 2019, installation photographique 2021

Voyage vers le ventre de la terre, le grand placenta froid, la mémoire du monde d’où surgit des profondeurs des grondements, craquements terrifiants, mélodies envoûtantes chantées par les mille bédières en tresses, crevasses vertigineuses et vociférantes qui pénètrent la glace, lisse et turquoise, en serpentant à sa surface.

L’horizon à perte de vue et la multitude de sommets projette les perspectives vers l’infime de l’au-delà et porte le regard des hauteurs inaccessibles aux profondeurs abyssales de soi-même.

Les limites reculent, les glaciers fondent, les rivières se tarissent et dénudent une nature devenue muette. Le vide auditif absorbe, pas après pas, les tourments et interstices intérieurs du spectateur qui foule lentement le pont-levis du château d’eau de l’Europe. Continent qui se vide peu à peu de ses sources bleutées et de son or blanc.

Des ciels mouvants, lourds mais secs, se déploient au fil des heures comme autant de décors et d’atmosphères en draperie. Mystères sous forme de voiles aux transparences variables, brumes volatiles et insaisissables, couleurs en couches de glacis délicat, complètent ce tableau clair-obscur.

Tragique disparition jouée en dernier acte dans un silence assourdissant, installé comme l’état normal d’une sécheresse qui ne pleure sur ses terres.

Laurence Piaget-Dubuis

Pour la première fois, depuis l’ouverture de l’espace culturel des Berges de Vessy en 2015, l’exposition est déployée dans plusieurs maisons qui composent le site. Chaque maison, abritant des éléments historiques conservés, présente un angle spécifique sur l’eau, toujours accompagné d’une vision artistique: l’eau et l’Homme, l’eau potable, les changements climatiques, la faune aquatique, les ressources et les menaces.
L’eau sculpte les paysages, dessine les frontières, dicte les politiques et inspire aussi de nombreux artistes. L’eau, celle qui est à la base de toute vie, n’est pourtant pas infinie. Entre pénurie des ressources et changements climatiques, l’exposition questionne sur nos pratiques actuelles et notre rapport avec la nature. Elle invite aussi à découvrir les profondeurs aquatiques du lac, des rivières et des étangs; les milieux aquatiques de nos régions qui regorgent de vies mais qui sont aussi parmi les espaces naturels les plus menacés.

L’association Les Berges de Vessy

EXPO
19.3 — 31.10.2021 > Immersions, exposition collective sur la thématique de l’eau, 1 grande photographie exposée dans la maison de la force, avec Jo Fontaine, Robert Hainard, Silvio Maraini, Rémi Masson, espace culturel des Berges de Vessy, Vessy, Genève, Suisse.

EN SAVOIR +
Affiche de l’exposition
Flyer de l’exposition
Communiqué de presse, SIG
Vidéo de l’exposition Immersions [1’45]

VISITE VIRTUELLE
Pro Natura et les SIG proposent une visite virtuelle de l’expo Immersions. Ma photographie exposée et son texte: Silence, sont visibles dans La maison de la force construite en 1920. Vous pouvez cliquer sur la photo du fond pour la voir non cadrée et vous déplacer dans la maison de la Force pour lire le texte, il est sur le mur à gauche. Je vous invite également à écouter le scénographie Daniel Kunzi qui raconte le dialogue qui s’installe entre la turbine et la photographie du glacier du Rhône.
SIG Exhibition

ON EN PARLE
Immersions: un plongeon dans l’univers aquatique!, SIG
Immersions, Temps libre