L’art de l’anthropocène

RENAISSANCE SAUVAGE

SOURCE: FRANCE CULTURE, L’ART EST LA MATIÈRE PAR JEAN DE LOISY > 5.5.2019
 

C’est un livre étrange que nous commentons aujourd’hui. Un livre savant certainement et dont l’objet, assez clair au fond, est dans l’air du temps. Etablir une nouvelle alliance avec le cosmos pour parvenir à une nouvelle renaissance. Composer une relation dans lequel le vivant, le politique et les cosmique seraient alliés et non plus instrumentalisés par l’homme. La renaissance sauvage, l’art de l’anthropocène, est un livre militant, politique mais aussi un livre d’histoire de l’art et d’histoire des sciences où sont commentées les oeuvres de Léonard de Vinci, ou du baroque de bohème, aux artistes d’avant-garde comme Saraceno ou Olafur Eliasson et où l’on voit intervenir par moment des physiciens et des philosophes.  Et pourtant ce travail est inspiré par la poésie et tout du long celle-ci flotte en contrepoint curieux que dessine Guillaume Logé… 

Renaissance sauvage, l’art de l’anthropocène, Guillaume Logé