Nous essayons tous les jours de reproduire l’écho d’une vallée entre deux montagnes ou celui d’une forêt

Fabien Mornet / guitariste

MA NATURE EN CHANTIER / MY NATURE ON WORK

Par Laurence Piaget-Dubuis, Ferme Asile, Valais, Suisse (2017-2018).

MA NATURE
Photographies et textes.
Exposition dans le hall du 18 janvier au 3 mars, vernissage le 17 janvier à 18h.

MA NATURE EN CHANTIER
Photographies sur bâches.
Exposition dans la cour extérieure jusqu’à fin octobre.
Ferme Asile — Centre artistique & culturel, Sion, Suisse, www.ferme-asile.ch

En tant qu’artistes, nous avons un rôle à jouer dans la prise de conscience envers notre environnement.

Depuis janvier 2017, j’ai un atelier permanent à la Ferme Asile (centre artistique et culturel) de Sion en Suisse http://www.ferme-asile.ch/, où des musiciens internationaux se produisent.

L’atelier à 10 mètres de la scène, me donne l’occasion de réaliser un portrait photographique et de poser deux questions qui offrent un espace de parole à l’artiste.

 

— Quelle est votre relation à la nature? / What is your relationship to nature?

— Avez-vous un lieu refuge? / Do you have a shelter?

 

Durant plus d’une année, Laurence Piaget-Dubuis a photographié les musiciens invités par Audrey Rosset, programmatrice Musique de la Ferme-Asile. Les portraits en noir et blanc sont accompagnés d’un texte rédigé par les musiciens eux-mêmes qui ont répondu à deux questions: «Quelle est votre relation à la nature? Avez-vous un lieu refuge?» Les réponses forment une partie de l’image exposée. Les duos – portraits et textes –  sont présentés sur plusieurs frises où les visages et les mots composent un rythme visuel, une danse.  Dans le hall de la Ferme-Asile, la musique se déploie hors de son lieu habituel d’écoute. La vocation pluridisciplinaire de la Ferme-Asile se traduit aussi dans ce projet entre musique et arts visuels.

 

MA NATURE est une proposition qui entre parfaitement dans la démarche de Laurence Piaget-Dubuis. En effet, en tant que graphiste et photographe, se définissant comme une éco-artiste, elle s’intéresse aux interactions produites par l’action humaine sur l’environnement naturel. Utilisant les arts visuels pour exprimer des réalités invisibles, créer du sens et susciter les émotions, dans une tension et une convergence entre recherche esthétique et éthique, elle dit «conter en images des parcelles d’histoires qui sont des allégories permettant d’en raconter une plus grande: celle de l’Humanité».

 

De septembre 2018 jusqu’à fin octobre 2019, la Ferme-Asile est traversée par un chantier qui consiste en la rénovation d’une partie de ses locaux de l’aile est: la démolition et la reconstruction d’un bâtiment qui abrite principalement les cuisines du restaurant ainsi qu’un lieu de stockage. Toucher au bâtiment provoque un mouvement dans l’institution et dans la programmation. Il s’agit donc pour la Ferme-Asile de comprendre le chantier non seulement comme un acte technique comportant de nombreuses nuisances mais de faire résonner cet acte dans le fonctionnement et la programmation du Centre. Aussi Laurence Piaget-Dubuis proposer-t-elle un premier projet, MA NATURE EN CHANTIER, qui consiste en la pose sur les grilles métalliques entourant l’ensemble du chantier de grandes photographies imprimées sur des bâches perforées. Pour cette installation, seuls les portraits en noir et blanc des musiciens sont visibles. La musique se glisse ainsi hors des murs en investissant l’extérieur du Centre. De grandes dimensions, ces photographies entourent le chantier comme une image à la fois protectrice et décorative, mettant en scène une vision silencieuse mais évocatrice de la musique et des musiciens.

 

Véronique Mauron
Historienne de l’art et curatrice

Vous avez aimé ce projet? Vous pouvez soutenir les projets artistiques en lien avec l’environnement de l’éco-artiste. Un beau geste, qui permettra à MATTER OF CHANGE de développer sa continuité. Plus d’infos ici