DE LA GLACE AUX DÉSERTS DE ROCAILLES / FROM ICE TO ROCK DESERTS [NEW 21]

Les environnements de montagnes sont dynamiques et résilients, les champs de pierres mis à nu après le retrait des glaciers, se transforment en moins de dix ans en oasis impressionnantes de diversité végétale.

Laurence Piaget-Dubuis, Oasis, Glacier d’Orny, prise de vue 2020, installation photographique 2021

Marqueurs du dérèglement climatique, les glaciers alpins reculent inexorablement à une vitesse exponentielle. Les traces du changement lisibles sur le paysage questionnent le rapport entre l’humain et son environnement. Toiles géotextiles synthétiques, tunnel pour skieurs, remontées mécaniques suspendues hors des glaces témoignent de l’apparition de nouveaux espaces et enjeux pour les territoires de montagnes.

Au-delà des images de promotion touristique, qui invitent à consommer une montagne aux espaces «illimités» et symbole de liberté, ces images dressent le portrait d’espaces et de marges glaciaires au front brûlant. Les Alpes atteintes d’une fièvre qui transforme l’or blanc en désert de cailloux et de silence, appellent à ce qu’on se penche à leur chevet.

Sans vouloir alimenter l’éco-anxiété qui caractérise notre époque soumise à de multiples pressions et loin des chimères technologiques qui encapsulent les plus fortunés vers le cosmos à la recherche de nouveaux habitats, l’autrice porte un regard sur l’interconnexion entre le vivant humain et non humain. Elle invite au recul, à s’interroger sur nos modes de consommation, au nécessaire partage des ressources et à s’engager collectivement pour une transition vers un avenir plus durable.

Christophe Randin, Dr en biogéographie, directeur du Jardin botanique alpin Flore-Alpe (Champex-Lac) et du CAP (Centre de recherche), Glacier d’Orny. Crédit: Laurence Piaget-Dubuis

Face au glacier d’Orny, dans le massif du Mont-Blanc, un chercheur en biogéographie, équipé d’un quadrat en aluminium (outil qui lui permet d’observer et de quantifier la présence de végétaux), apporte dans ce désert minéral, une note d’espoir teintée de vert.

Les environnements de montagnes sont dynamiques et résilients, les champs de pierres mis à nu après le retrait des glaciers, se transforment en moins de dix ans en oasis impressionnantes de diversité végétale. Une réponse de la flore alpine qui présente l’adaptabilité pour solution au changement.

EXPO COLLECTIVE
12.11.2021 – 27.2.2022 > Planète + Hommes?, Saillon cité d’images, 6 photographes exposées, Saillon. Vernissage 12.11.2021 > 18:00 – 20:00. En savoir +

EN SAVOIR +
Site de l’exposition
Plan de l’exposition